Séminaire IMAREV
-A +A
14.02.2020
Bibliothèque Seebacher, Université Paris Diderot, Bâtiments Les Grands Moulins, alie A, 2ème étage, 14h30 - 17h.

Lieux et décors de la Révolution Française au cinéma et au théâtre

« Lieux et décors de la Révolution Française au cinéma et au théâtre: les mirages d’une résurrection de l’Histoire dans le cinéma des premiers temps et sur les scènes de la Belle-époque? »

François Huzar, doctorant en études cinématographiques à Paris III – Sorbonne Nouvelle.
Sophie Lucet, maître de conférences en Littérature et en arts du spectacle à Paris-Diderot (Université de Paris).

À travers l’étude des espaces et lieux récurrents du spectacle cinématographique et théâtral de la Révolution, les deux communications se proposent d’explorer la manière dont le cinéma des premiers temps et le théâtre de la « Belle-Epoque » investissent le récit historique et le donnent à voir:  recréant les scènes, tableaux, décors de l’Histoire, et empruntant à l’historiographie et à l’iconographie de la Révolution, cinéma et théâtre travaillent des imaginaires historiques complexes et contribuent diversement à l’élaboration d’un récit national consensuel; dans ces opérations, la question des lieux est décisive comme l’écrit l’historien G. Lenôtre (alias Théodore Gosselin, spécialiste de la « petite histoire » ) dans Paris révolutionnaire, en 1904 : « L’histoire de la Révolution est borgne, car sa topographie reste à faire…. Combien de fois, en parcourant les pages qu’ont inspirées à Michelet et à Lamartine les sombres journées de la Terreur, j’essayais de reconstituer en esprit, à l’aide de leurs narrations, la salle où siégeait la Convention, les prisons, les Comités… Je me demandais: Comment était-ce? ».

Image à la une : « La Convention », Thermidor de Victorien Sardou, à la Porte Saint-Martin, in Le Petit Journal, supplément illustré, 22 mars 1896. 

Site du séminaire : https://imarev.hypotheses.org/

Mots clés >