Rencontre
-A +A
28.01.2020
Bibliothèque des Grands Moulins 5 rue Thomas Mann Paris 13e

Pourquoi lisons-nous? Autour de Franck Leibovici

Pourquoi lisons-nous ? Lire, collecter
Rencontre avec Franck Leibovici, poète et artiste et Abigail Lang, enseignante en études anglophones à Université de Paris et traductrice à la Bibliothèque des Grands Moulins, dans le cadre du cycle Pourquoi lisons-nous ?
28 janvier 2020 de 19 h à 21 h.
Bibliothèque des Grands Moulins
5 rue Thomas Mann Paris 13e

Quelle est la frontière entre le réel et la poésie ?
En conversation avec le poète et artiste Franck Leibovici nous nous demanderons comment la poésie peut produire des outils d’enquête pour explorer des masses de données, témoignages ou archives.
Nous échangerons sur l’histoire de l’enquête littéraire en France et aux États-Unis et sur les liens entre ces deux traditions, de Charles Reznikoff à Emmanuel Hocquard. Et nous dialoguerons avec Franck Leibovici sur sa méthode, qui tente de comprendre cette échelle de la masse (de documents, de données, d’images) au moyen de dispositifs poétiques. Plus particulièrement, nous réfléchirons à la mise en forme poétique de ces données au sein de son œuvre : tinder chats, sex-tape amateur, correspondance amoureuse à plusieurs mains… (de l’amour, Jean Boîte éditions, 2019), procès à la Cour Pénale Internationale (bogoro, Questions théoriques, 2016), discours sénatorial (filibuster, Jeu de paume, 2013), sites web militants et militaires (portraits chinois, Al Dante, 2007), rapport d’une commission sur un attentat terroriste (9+11, ubuweb, 2005), présentations powerpoint (quelques storyboards, ubuweb, 2003)…
Finalement, nous nous demanderons comment des dispositifs poétiques peuvent constituer une autre forme de savoir qui agisse directement dans des contextes sociaux et au sein des institutions. Avec Julien Seroussi, Franck Leibovici mène maintenant depuis plusieurs années à la Cour pénale internationale un travail pour évaluer comment des outils issus de la poésie, de l’art ou des sciences sociales permettent une autre saisie des éléments de preuve textuels et visuels, venant compléter les outils traditionnels des juristes.
La séance s’achèvera avec une lecture collective.
La rencontre sera animée par Christopher Gellert, étudiant-chercheur en littérature

https://u-paris.fr/évènement/pourquoi-lisons-nous-lire-collecter/

Thématique >
Nature >