Vous êtes ici

-A +A

Florence LOTTERIE

Professeure des universités 

Responsable du master lettres / spécialité LAPC

domaines de recherche: 

Co-directrice de l'Axe de recherche: Littérature et sciences humaines de l'Antiquité aux Lumières. (Thélème)

Responsable du séminaire IMAREV 18-21 (Imaginaires de la Révolution française) - Centre Jacques Seebacher

Auteurs-clés: Fontenelle, Bayle, Challe, Marivaux, Prévost, Diderot, Rousseau, Voltaire, Mercier, Maistre, Bonald, Chateaubriand, Rétif de la Bretonne, Sade, Staël, Constant.

Histoire des idées et de la culture de l'âge classique à l'Empire (1680-1815).

  • Littérature, pouvoirs, politique.
  • Roman et philosophie.
  • Lumières et libertinage.
  • Le Groupe de Coppet.

Questions de genre et représentations de la sexualité.

ouvrages personnels:

Littérature et sensibilité, Paris, Ellipses, « Thèmes et études », 1998, 143 p.

Progrès et perfectibilité, un dilemme des Lumières françaises (1755-1814). – Oxford, VF, SVEC, 2006, 203 p.

Le Genre des Lumières. Femme et philosophe au XVIIIe siècle, Paris, Classiques Garnier, coll. « L’Europe des Lumières », 2013.

ouvrages collectifs:

1. Vives Lettres, Université Marc-Bloch, n° 14, 2002 : « Les paris de l’écriture : ironie et jeux de formes dans Les Aventures du chevalier Beauchêne de Lesage (1732) ».

2. Cahiers staëliens, n° 53, 2002 : « Ennemis et contradicteurs de Madame de Staël ».

3. En collaboration avec Karyna Szmurlo, Cahiers staëliens, n° 57, 2006 : « Madame de Staël et les études féminines ».

4. En collaboration avec Catriona Seth et Claire Jaquier, Destins romanesques de l’émigration. – Paris, Desjonquères, 2007, 315 p.

5. En collaboration avec Pierre Hartmann, Le Philosophe romanesque. L’image du philosophe dans le roman des Lumières. – Strasbourg, PUS, 2007, 335 p.

6. Cahiers staëliens, n° 61, 2010-2011 : « Les biographies staëliennes ». En codirection avec Stéphanie Genand et présentation du dossier thématiques « Les biographies staëliennes », p. 101-107.

7. Cahiers staëliens, n° 62, 2012, en codirection avec Stéphanie Genand : « Coppet : correspondances et réseaux épistolaires ».

8. En collaboration avec Guillaume Poisson : Jean-Jacques Rousseau devant Coppet, Genève, Slatkine, coll. « Travaux et recherches de l’Institut Benjamin Constant », 2012 ; et « Avant-propos », p. I-X.

9. En collaboration avec Pierre Frantz : Orages. Littérature et culture 1760-1830, n° 12, 2013 : « Sexes en Révolution », et présentation, p. 11-21.

10. En collaboration avec Olivier Ferret : Revue Voltaire, n° 14, 2014 : « Voltaire et le sexe », et présentation, p. 13-32.

11. Une Période sans nom : les années 1780-1820 et la fabrique de l’histoire littéraire, actes du colloque de Toulouse co-édité avec Fabienne Bercegol et Stéphanie Genand (Classiques Garnier, 2016) ; et « Introduction », p. 7-34.

12. Littératures classiques, n° 90, 2016 : « Les voies du ‘genre’. Rapports de sexe et rôles sexués (XVIe-XVIIIe siècle) » ; et introduction, p. 5-19.

edition de textes:

1. Xavier de Maistre, Voyage autour de ma chambre, édition critique (présentation, annotation, chronologie, dossier). – Paris, GF-Flammarion, 2003, 155 p.

2. Thérèse philosophe, édition illustrée critique (présentation, annotation, bibliographie). – Paris, GF-Flammarion, 2007, 232 p.

3. Diderot, La Religieuse, édition critique avec dossier. – Paris, GF-Flammarion, 2009, 289 p.

4. Germaine de Staël, « À quels signes peut-on connaître quelle est l’opinion de la majorité de la nation » (p. 555-566) ; « Aux rédacteurs des Nouvelles politiques » (p. 623-628) ; « Sur les républicains » (p. 651-655). – Œuvres complètes, III, 1, dir. L. Omacini : Des circonstances actuelles et autres essais politiques sous la Révolution, Paris, Champion, 2009 (introductions, notes et variantes)

5. Coordination et direction scientifique du volume I, 1 des Œuvres complètes de Madame de Staël : Lettres sur Rousseau, De l’influence des passions et autres essais moraux. – Paris, Champion, 2008, 423 p. ; et introductions, p. 19-33, 113-130, 305-3010, 331-338.

6. Benjamin Constant, « De la juridiction du gouvernement sur l’éducation » (p. 95-99 et p. 323-335) ; « De la perfectibilité de l’espèce humaine » (p. 122-127 et 433-452). – Œuvres complètes de Benjamin Constant, XXXIII, dir. François Rosset, Berlin, De Gruyter, 2012.

7. Germaine de Staël, « Maria Edgeworth, Éducation pratique (avril 1800) » ; « Degérando, Des signes et de l’art de penser (mai 1800) » (comptes rendus critiques, p. 393-429). – Œuvres complètes, I, 2, dir. Stéphanie Genand : De la littérature et autres essais littéraires, Paris, Champion, 2013 (introductions, notes et variantes).

8. Courtisanes philosophes. Psaphion, courtisane de Smyrne, et Hipparchia, histoire galante, 1748, éd. Mathilde Cortey, Érik Leborgne et Florence Lotterie, avec le concours d’étudiants de l’ENS Lyon. – Paris, Société française d’étude du Dix-Huitième Siècle, 2013.

9. En collaboration avec Érik Leborgne : Rousseau, Julie ou la Nouvelle Héloïse, Paris, GF-Flammarion, 2018.

Articles de revues a comité de lecture:

1. « Le Cahier rouge de Benjamin Constant : une fiction de l’inengagement ». – Cahiers de l’Association Internationale des Études Françaises, n° 48, 1996, p. 371-390.

2. « La romancière et le philosophe, ou le sexe de la civilisation : la Lettre à Madame de Graffigny de Turgot (1751) ». – Littératures, n° 36, 1997, p. 71-80.

3. « Chateaubriand contre Madame de Staël : la Lettre sur la perfectibilité, ou du progrès hors des limites de la simple raison ». – Revue des sciences humaines, n° 247, 1997, p. 89-105.

4. « Les Lumières contre le progrès ? Naissance de l’idée de perfectibilité ». – Dix-Huitième Siècle, n° 30, 1998, p. 383-396.

5. « Commediante, tragediante : la scène de l’Histoire dans les Dix années d’exil ». – Cahiers staëliens, n° 49, 1997/98, p. 65-75.

6. « L’oracle désavoué. Montesquieu selon Sainte-Beuve, ou les Lumières sans la politique ». – Revue Montesquieu, n° 2, 1999, p. 107-118.

7. « L’année 1800. Perfectibilité, progrès et révolution dans De la littérature de Madame de Staël ». – Romantisme, n° 108, 2000, p. 9-22.

8. « L’ordre et le progrès. La perfectibilité selon la contre-révolution théocratique ». – Romanistische Zeitschrift für Literaturgeschischte, n° 24, 2000, p. 25-33.

9. « De la littérature comme une chose sérieuse : Chateaubriand, Madame de Staël et Napoléon ». – Bulletin de l’Association Guillaume Budé, n° 3, 2000, p. 259-272.

10. « L’éducation de l’âme par la vie (1811) : un texte inédit de Madame de Staël », établissement, présentation et annotation. – Cahiers staëliens, n° 52, 2001.

11. « Un fiel exemplaire : Champcenetz et sa Réponse aux lettres sur le caractère et les ouvrages de J.-J. Rousseau (1789) ». – Cahiers staëliens, n° 53, 2002, p. 13-22.

12. « Républicain, as-tu du goût ? Madame de Staël et la notion de vulgarité ». – Revue des Deux Mondes, juin 2002, p. 19-25.

13. « La gloire a-t-elle un sexe ? Louvet romancier ou les métamorphoses de l’héroïsme ». – Orages, n° 2, 2003, p. 47-62.

14. « Une revanche de la “femme-auteur” ? Madame de Staël disciple de Rousseau ». – Romantisme, n° 122, 2003, p. 19-31.

15. « Madame de Staël. La littérature comme “philosophie sensible” ». – Romantisme, n° 124, 2004, p. 19-30.

16. « La philosophie ‘moqueuse’ est-elle une impasse historique ? Voltaire philosophe à l’épreuve de la Révolution chez Mercier et Madame de Staël ». – Cahiers Voltaire, n° 4, 2005, p. 174-178.

17. « Un aspect de la réception de Delphine : la figure polémique de la ‘femme philosophe’ ». – Cahiers staëliens, n° 57, 2006, p. 119-138.

18. « Hybrides philosophiques : quelques enjeux du dialogue matérialiste dans Le Rêve de d’Alembert et La Philosophie dans le boudoir ». – Recherches sur Diderot et l’Encyclopédie, n° 42, 2007, p. 59-81.

19. « Coppet et la République », présentation des contributions de la Journée d’étude du 13 mars 2004. – Cahiers staëliens, n° 58, 2007, p. 107-109.

20. « Autorité ou repentir ? Promotions paradoxales de la ‘femme auteur’ chez Madame de Genlis et Madame Dufresnoy ». – Orages, 9, 2010, p. 41-59.

21. « Galante Minerve. Les Entretiens sur la pluralité des mondes, ou les Lumières au risque du féminin ». – Revue Fontenelle, 8, 2011, p. 143-153.

22. « Présentation », avec Pierre Frantz. – Orages, n° 12, 2013, p. 11-21.

23. « J.F.S. Worbe, Sur un individu rendu par jugement à l’état viril, après avoir été vingt-deux ans réputé du sexe féminin (1815) », établissement, présentation et annotation. – Orages, n° 12, 2013, p. 175-187.

24. « Le journal de jeunesse de Staël et son fantôme malebranchiste : imagination et contagion ». – Cahiers staëliens, n° 63, 2013, p. 93-109.

25. « Voltaire et le sexe : du genre sans théorie ? » avec Olivier Ferret. Introduction. – Revue Voltaire, n° 14, 2014, p. 13-32.

26. « ‘Jeter un pont sur l’abîme’ : (re)lectures allemandes de De l’Allemagne », présentation du dossier thématique De l’Allemagne (1814-2014). Une mémoire au présent.Cahiers staëliens, n° 64, 2014, p. 105-111.

27. « Marianne pornographe ? De La Vie d’Adèle à Marivaux ». – Revue Textuel, n.s., n° 2, 2016 : « Pornographiques », p. 85-98.

28. « Introduction », Littératures classiques, n° 90, 2016 : « Les voies du ‘genre’. Rapports de sexe et rôles sexués (XVIe-XVIIIe siècle) », p. 5-19.

29. « Du ‘cœur fatigué de haïr’ : comment sortir du fanatisme après la Révolution (Staël en Thermidor) », Orages, n° 16, 2017, p. 85-108.

30. « Le fantasme de ‘la femme du XVIIIe siècle’ : une gynécomythie libertine ? », actes de la journée d’étude Les Goncourt et le XVIIIe siècle, Cahiers Edmond & Jules de Goncourt, n° 23, 2016-2017, p. 59-68.

31. « Un effort pour être républicaine : Germaine de Staël, l’énergie du ‘centre’ », Cahiers staëliens, n° 67, 2017, p. 153-173.

32. « Un ‘sexisme intelligent’ ? Études de genre et usages de Rousseau », Francofonia, n° 74, 2018, p. 55-69.

33. « Du Bicentenaire au 11 septembre, comment filmer la Révolution ? De La Nuit de Varennes (1982) aux Adieux à la reine (2012) ». – Écrire l’histoire. Histoire, littérature, esthétique, n° 18, 2018.

actes de colloques:

1. « Torquato Accetto et la notion de dissimulation honnête dans la culture classique » (en collaboration avec Louis Van Delft). – L’Honnête homme et le dandy, actes du colloque international de Clermont-Ferrand, 1991. – Tübingen, Gunter Narr Verlag, 1993, p. 35-57.

2. « Le progrès désenchanté. La perfectibilité chez Constant, ou le malaise libéral ». – Benjamin Constant et le monde moderne, actes du VIe Colloque de Coppet, juillet 1997. – Liège/Genève, Droz, 1998, p. 273-288.

3. « Benjamin Constant, l’éducation et la place de l’État ». – Actes du colloque des 7-8 mai 1999, « Benjamin Constant en l’an 2000 : nouveaux regards », Annales Benjamin Constant, n° 23-24, 2000, p. 205-213.

4. « Amabam amare. Aspects et enjeux de la langue amoureuse dans les Lettres portugaises et La Nouvelle Héloïse ». – La Nouvelle Héloïse et l’amour, actes du colloque de Genève, juin 1999. – Annales de la Société Jean-Jacques Rousseau, p. p. J. Berchtold et F. Rosset, n° 44, 2002, p. 229-240.

5. « Penser le spécifique ? L’exemple des Lumières françaises : Rousseau et Turgot ». – Les Lumières européennes dans leurs relations avec les autres grandes cultures et religions, actes du Séminaire international des jeunes dix-huitiémistes, Sarrebrück, 1999, p. p. F. Lotterie et D. MacMahon. – Paris, Champion, 2002, p. 19-37.

6. « D’une loi du genre : les ‘récits de séduction’ ou le libertinage mondain comme archétype narratif ». – Du genre libertin au XVIIIe siècle, actes du colloque de Grenoble 3, 27-28 septembre 2002, p. p. J.-F. Perrin et Ph. Stewart. – Paris, Desjonquères, 2004, p. 147-160.

7. « ‘Usurper un titre respectable’. Autour des adaptations du Philosophe soi-disant de Marmontel ». – Le Philosophe sur les planches. L’image du philosophe dans le théâtre des Lumières : 1680-1815, actes du colloque de Strasbourg, mars 2002, p. p. P. Hartmann – Strasbourg, PUS, 2003, p. 149-162.

8. « Le Nouveau Paris de Louis-Sébastien Mercier : de la cacophonie révolutionnaire à l’unisson républicain ». – Les Voix du peuple, XIXe-XXe siècles, actes du colloque de Strasbourg, mai 2006, p. p. E. Reverzy et C. Grenouillet – Strasbourg, PUS, 2006, p. 19-28.

9. « Un ‘temps incommensurable’ ? La littérature du tournant de siècle face au défi révolutionnaire ». – Les Formes du temps. Rythme, histoire, temporalité, P. Petitier et G. Seginger (éd.). – Strasbourg, PUS, « Formes et savoirs », 2007, p. 131-146.

10. « Nommer les frontières, gommer les Lumières ? Retour sur ‘l’âge classique’ et le ‘moment 1800’ ». – Parcours dissidents au XVIIIe siècle. La Marge et l’écart, éd. S. Genand et C. Poulouin, Paris, Desjonquères, 2011, p. 23-35.

11. « Sade et les fictions du despotisme. Roman de la courtisane et fable de la parresia ». – Les Fables du politique des Lumières à nos jours, E. Reverzy, P. Hartmann et C. Grenouillet (éd.). – Strasbourg, PUS, 2012, p. 41-57.

12. « Comment la ‘femme philosophe’ peut-elle devenir personnage de roman ? Pour un bilan critique de la question ». – Fictions de la pensée, pensées de la fiction. Roman et philosophie aux XVIIe et XVIIIe siècles, Actes du colloque international de l’Université de Picardie (Amiens, 25-28 mars 2009), dir. Colas Duflo, Paris, Hermann, 2013, p. 177-194.

13. « ‘Moins virile, elle nous intéresserait davantage’. La femme auteur et les pouvoirs du masculin autour de 1800 ». – Masculinités en révolution, de Rousseau à Balzac, Actes du colloque international de Bâle, Daniel Maira et Jean-Marie Roulin (éd.). – Presses de l’Université de Saint-Etienne, coll. « Des deux sexes et autres », 2013, p. 243-257.

14. « Chevalerie, libertinage et despotisme : l’Allemagne, un antidote à la violence masculine ? », actes du IXe colloque international de Coppet (Bonn, 4-6 octobre 2010), Anja Ernst et Paul Geyer (éd.). – De l’Allemagne de Madame de Staël fête son bicentenaire, Hildesheim, Zürich, New York, G. Olms Verlag, 2015, p. 228-239.

15. « ‘et la pensée en moi est homme’ : Monde nouveau et virtù staëlienne » – Comment sortir de l’Empire ? Le Groupe de Coppet face à la chute de Napoléon, actes du Xe Colloque de Coppet, éd. Léonard Burnand et Guillaume Poisson, Lausanne, Slatkine, coll. « Travaux et recherches de l'Institut Benjamin Constant », 2016, p. 57-80.

16. « Le Nouveau Paris, une histoire spectrale ? La mort révolutionnée chez Louis-Sébastien Mercier » – L’Histoire-épitaphe, actes du colloque de Paris-Diderot de 2016, Centre Seebacher, textes réunis par Cl. Millet et Cl. Bernard. Mise en ligne le 15 mai 2017:                                                                                            http://seebacher.lac.univ-paris-diderot.fr/sites/default/files/epitaphe_lotterie.pdf

chapitres d'ouvrage:

1. « Corinne, un roman des âmes sensibles ? ». – Madame de Staël, Corinne ou l’Italie, p. p. S. Balayé et J.-P. Perchellet, Paris, Klincksieck, « Parcours critique », 2000, p. 101-107.

2. « La puissance d’aimer. Progrès et sensibilité dans Corinne ». – « Une mélodie intellectuelle » : Corinne ou l’Italie de Germaine de Staël, actes de la Journée d’agrégation de l’université Lyon 2, p. p. C. Planté, C. Pouzoulet et A. Vaillant, Montpellier, CERDN/LIRE, 2000, p. 109-125.

3. « La raison des anges. Figure angélique entre Lumières et religion : l’exemple de Voltaire et Mercier ». – Roman et religion (1713-1866), p. p. J. Wagner, Paris, Champion, 2002, p. 159-168.

4. « Rendre la littérature populaire ? La plume pédagogique de Louis-Sébastien Mercier ». – Le Partage des savoirs, XVIIIe-XIXe siècles, p. p. L. Andries. –  Lyon, PUL, 2003, p. 33-55.

5. « Madame de Staël et l’esprit de Coppet : une littérature d’opposition ? ». – Contribution au collectif L’Empire des Muses. Napoléon, les Arts et les Lettres, dir. J.-C. Bonnet. – Paris, Belin, 2004, p. 133-149 et 409-412.

6. « De Dieu à l’Homme : Mutations des savoirs au XVIIIe siècle ». – Histoire de la France littéraire, vol. 2 : Classicismes, XVIIe-XVIIIe siècle, J.-C. Darmon et M. Delon (dir.), Paris, PUF, « Quadrige », 2006, p. 198-214.

7. « Thérèse et ses sœurs : 1748, année de la ‘femme philosophe’ ? ». – Le Philosophe romanesque, op. cit., p. 107-128.

8. « Les morts de la Marquise ». – Journée d’agrégation Crébillon fils : Les Lettres de la Marquise de M***  au Comte de R***, 21 janvier 2011 : http://www.fabula.org/colloques/document1395.php

9. « De la cause de Dieu à la cause de la littérature : les usages de la controverse sur l’Unigenitus dans les comédies anti-jansénistes du père Bougeant (1730-1732) », Littérature de contestation : Pamphlets et polémiques du règne de Louis XIV aux Lumières, J.-J. Tatin-Gourier et Pierre Bonnet, Paris, Le Manuscrit, 2011, p. 351-377.

10. « Le ‘galant Jean-Jacques’. Rousseau et les femmes ». – Jean-Jacques Rousseau, le sentiment et la pensée, dir. Yves Mirodatos, Paris, Glénat, 2012, p. 73-81.

11. « De la Lettre à d’Alembert au livre V d’Émile : de quoi les femmes ont-elles à être savantes ? ». – Éduquer selon la nature. Seize études sur Émile de Rousseau, dir. Claude Habib, Paris, Desjonquères, 2012, p. 108-119.

12. « Voir double dans les Lettres persanes : la leçon d’Anaïs ou l’or et le cuivre ». – Les Lettres persanes de Montesquieu, Christophe Martin (dir.). – Paris, PUPS, 2013, p. 155-168.

13. « Les passions révolutionnées : Madame de Staël ou le Thermidor du roman », journée d’étude Fictions des passions, Nancy, 23 novembre 2005, organisée par C. Duflo et L. Ruiz, dans le cadre des Rencontres philosophiques de Nancy. – Raison et passions des Lumières, Simone Mazauric et Pierre-François Moreau (dir.), Paris, L’Harmattan, 2013, p. 145-156.

14. Avec Stéphanie Genand, « Le tournant du siècle ou la sidération, 1789-1815 ». – Les Romans de la Révolution, 1790-1912, Aude Déruelle et Jean-Marie Roulin (dir.), Paris, Armand Colin, « Recherches », 2014, p. 19-48.

15. « Germaine de Staël, De l’Allemagne » – Christophe Charle et Laurent Jeanpierre (éd.), Histoire intellectuelle de la France. XIXe-XXe siècles, I, Paris, Le Seuil, 2016, p. 70-73.

16. « Les ‘limbes heureuses d’une non-identité’ : Diderot, Foucault, La Religieuse et le sexe incertain ». – L’Atelier des idées. Pour Michel Delon, éd. J. Berchtold, P. Frantz, Ch. Martin, Paris, PUPS, 2017, p. 649-660.

17. « Tombeaux de Rousseau. Germaine de Staël, un passage de l’ancien au nouveau ». – « Raconter d’autres partages ». Mélanges offerts à Nicole Jaque-Lefèvre, éd. Ch. Martin, avec la coll. De J.-C. Abramovici, M. Rosellini et Y. Séïté, Lyon, ENS Éditions, 2017, p. 283-293.

18.  Entrées « Réaction/Réactionnaires », « Genlis/Staël » – Dictionnaire de l’antiphilosophie, dir. D. Masseau, Paris, Champion, 2017.

19. « ‘Je ne sais dire que ce que je pense’ : Germaine de Staël ou l’esprit de résistance » – Germaine de Staël et Benjamin Constant, l’esprit de liberté, dir. L. Burnand, S. Genand et C. Seth, Paris, Genève, Perrin, Fondation Bodmer, 2017, p. 88-95.

Mots clés >